Skip to main content
Photo by David Cooper

entre chien et loup

Le 19 au 21 octobre 2023
20h00 à la Citadelle
Tickets: Not Currently Available
Première à Toronto

Co-présenté avec plastic orchid factory

Citadel LIVE présente

entre chien et loup
Chorégraphie et interprétation par James Gnam

 

entre chien et loup est une vieille expression française couramment utilisée pour décrire un moment de la journée où la lumière est si faible qu’il est impossible de distinguer un chien d’un loup. La tombée de la nuit, l’aube, le crépuscule. L’obscurité.


Dans ce solo, Gnam incarne plusieurs versions de l’expression « chien et loup » pour expliquer son processus de création d’un solo pendant une pandémie.


La durée approximative est de 45 minutes.

 

Les artistes

Photo of James Gnam Photo by David Cooper

James Gnam

Chorégraphe / Interprète

James Gnam (il) est un artiste de danse basé à Vancouver et Montréal. Il est directeur artistique de plastic orchid factory, membre fondateur de Left of Main, ainsi qu’artiste associé à MAYDAY et Grand Poney.

Il a été formé à l’École nationale de ballet du Canada et de 1998 à aujourd’hui, il s’est produit dans des œuvres de Crystal Pite, Twyla Tharp, Mark Morris, Jiri Kylian, Barak Marshall et a collaboré à la création de nouvelles œuvres avec Lee Su-Feh, Jacques Poulin-Denis, Melanie Demers, Vanessa Goodman, Evann Siebens, Peter Bingham et Tedd Robinson. Avec plastic orchid factory, James conçoit en collaboration des travaux interdisciplinaires qui considèrent le corps comme un lieu de commentaire social. 

Les recherches et les performances de James ont été soutenues par Opera Estate à Bassano (Italie), Circuit-Est à Montréal, le Centre Q et le Centre national des arts à Ottawa, Electric Company Theatre, le New Forms Festival, la Vancouver Art gallery, la Burrard Arts Foundation/Facade Festival, la Belkin Gallery et SFU/W à Vancouver.

Photo of plastic orchid factory Photo by David Cooper

plastic orchid factory

plastic orchid factory est une compagnie d’artistes qui utilise le corps comme site de recherche et d’expression pour créer et présenter des performances contemporaines sur les territoires non cédés, territoires ancestraux et traditionnels des peuples xʷməθkʷəyə̓m (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish) et səlil̓ilw̓ətaʔɬ (Tsleil-Waututh).

Fondée en 2008 par les danseurs James Gnam et Natalie LeFebvre Gnam, plastic orchid factory produit, soutient et défend des œuvres d’art divergentes et pluralistes dans leur pratique et leur forme. Leur priorité est de donner aux approches inclusives qui mélangent les genres et facilitent la collaboration, l’échange et le développement de nouveaux cadres pour la création et l’expérience de l’art et de la performance.

plastic orchid factory, qui entame sa quinzième saison, a conçu plus de 20 œuvres originales qui ont été présentées dans des galeries, des théâtres, des studios et des salles communautaires sur l’île de la Tortue et au-delà. Parmi les représentations, nous pouvons citer la Vancouver Art Gallery, le Western Front, la Performance Works/Boca del Lupo, le Mile Zero Dance (Amiskwaciy Waskahikan/Edmonton), le Swallow-a-Bicycle (Mohkínstsis/Calgary) et le Crimson Coast (Snuneymuxw/Nanaimo); des commissions pour le Capture Festival de Vancouver, le Facade Festival et la Belkin Gallery; des résidences aux Lake Studios (Berlin), le LENA (Hul’qumi’num : Swiikw/Galiano Island), le Shadbolt Centre for the Arts (Burnaby, terre des peuples Halkomelem et Squamish) et le Centre Q (Adawe/Ottawa).

En 2017, plastic orchid factory a fondé Left of Main, un espace de création/performance partagé et dédié aux arts de performance, situé sur les territoires MST de Vancouver, dans le quartier historique de Chinatown. L’espace abrite Vanessa Goodman/Action at a Distance, CADA/West, plastic orchid factory, l’Electric Company Theatre et accueille plus de 4 000 personnes par année.

plasticorchidfactory.ca

Crédits

Chorégraphe et interprète: James Gnam 
Directrice des répétitions: Natalie LeFebvre Gnam 
Conception d’éclairage: James Proudfoot 
Conception du son: Loscil (Scott Morgan) Conception et intégration des médias: Eric Chad et Dan O’Shea 
Oeil extérieur: Vanessa Goodman


Créé sur les territoires non cédés des Salish de la côte, des peuples xʷməθkʷəyə̓m, Sḵwx̱wú7mesh et səl̓ílwətaʔɬ.

entre chien et loup a été rendu possible grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada, du BC Arts Council, de la Ville de Vancouver, du Shadbolt Centre for the Arts, de Left of Main, de Lena Artist Residency, de ReLocate Collective, de Mile Zero Dance, de Sawdust Collector, du MAI, du Fluid Festival et de Lake Studios Berlin.

Note de l’artiste

À ce moment… entre chien et loup, nous pouvons nous sentir déçu par nos yeux, pris entre le confort et la peur, entre le réel et l’irréel. C’est une période de transformation, « L’heure où chaque être devient sa propre ombre, et donc, autre chose que lui-même. L’heure des métamorphoses, où l’on espère et craint à moitié qu’un chien devienne un loup ». (Barbara Bray, d’après la traduction d’Un Captif Amoureux de Jean Genet).

Le travail se développe à travers un jeu de rôle et la curiosité enfantine, atteignant les seuils du familier et de l’inconnu, de la sécurité et de la menace, de la nature humaine qui devient sauvage et de l’inquiétude qui remplace la certitude.

Retour à Citadel LIVE 23.24